Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 20:37

Dans un précédent article, je vous parlais d'un couple d'ancêtres, Jean HUGUET et Renée LASNE, mariés en 1723 à Cogners (72). Grâce au contrat de mariage, j'avais découvert que l'épouse venait de Chenusson = Saint-Laurent-en-Gâtines (37).

 

Renée LASNE avait déjà de la famille dans cette région de la Sarthe :

 

- son frère, François LASNE, Garde Bois de Monsieur de Pontcarré, s'était marié 7 ans plus tôt, en 1716 à Cogners avec Marie RETIF.

 

- son grand-oncle maternel, Pasquier MAUDRY était déjà à Tresson (72) en 1693 lorsqu'il se marie en 2e noces avec Madeleine GAILLARD. Pasquier s'était marié en 1ères noces en 1668 à Tours (Sainte-Croix) avec Catherine LESCUYER. Il y était Marchand Fripier. Lors de son 2nd mariage en 1693, il était Agent et Receveur de la Terre de la Raturière et de Cogners pour Monsieur de Pontcarré. Il est décédé en 1718 à Cogners.

 

 

Je n'avais pas cherché à expliquer la migration d'environ 50 Km entre Chenusson et Tresson / Cogners.

 

Cependant, j'ai été intrigué en trouvant d'autres mariages sur Tresson où l'un des 2 époux étaient de Chenusson :

 

- en 1679 à Tresson, mariage de Jean PRIOU (aussi mon ancêtre), de Chenusson, fils de Jean PRIOU et de Radegonde PELAIS, avec Françoise JUIGNET (vue 136).

 

- en 1685 à Tresson, mariage de François LEDDE, de Chenusson en Touraine, avec Anne HUGUET (vue 216).

 

 

Il est fort possible que cette migration soit du à la famille GOYET.

En effet, à Tresson, on trouve les GOYET, sieur de la Raturière et autres lieux, notamment un Alexis GOYET (décédé en 1682 - vue 182), Chevalier Seigneur de la Raturière, qui signe régulièrement dans les registres de Tresson :

 

alexis goyet de la raturiere 

 

Après quelques recherches sur Internet et dans des livres anciens, j'ai découvers que les GOYET se retrouvaient également à Chenusson notamment un Alexis GOYET.

 

Ce n'est peut être pas la raison, mais en tout cas, elle me semble fort probable.

 

Repost 0
Published by cocojobo - dans Voyages
commenter cet article
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 12:23

Comme plusieurs généalogistes, je descends de Nicole HEUZé, mariée en 1620 à Cogners (72) avec Jean RENVOISé. Je descends d'ailleurs 2 fois de ce couple.

 

Lors de son mariage, Nicole HEUZE est dite "native de la paroisse de Saint Cyr du Bailleul au Diocèse d'Avranches" et semble assistée de son père Julien HEUZE.

 

Elle décède 1 an après, 1 semaine après avoir donné naissance à une petite Nicole. Son origine géographique est toujours indiquée.

 

J'ai 2 autres branches originaires des environs comme le montre la carte suivante :

 

 

migrations 14 50


 

Ce sont tous 2 des chaudronniers, profession ambulante.

 

Dans le cas de Nicole HEUZE, la profession de son père n'est pas indiquée.

 

En consultant les registres de Cogners, je suis tombé sur un acte qui pourrait expliquer leur arrivée en Sarthe.

 

S 1600-1667

Vue 33

"Le segond jour du moys d'apvril lan mil six cent et troys Discret et Venerable Messire Anthoine COUPPEL natif de la paroisse de Saint Cir du Bailleul au diocèse d'Avranches Vicaire dudit Congners et fut inhumé dedans l'église le dit jour et an que dessus".

 

 

En 2006, j'avais écris un article sur les curés "moteurs de migration". Il semble bien qu'il s'agisse d'un nouveau cas.

 

Il y a très certainement un lien entre Nicole HEUZE et Antoine COUPPEL. Parenté ou connaisance. Compte tenu des dates, il pourrait très bien être son oncle. Dommage que l'âge n'est pas indiqué, mais il était vicaire, ce qu'il laisse peut être présagé qu'il était au début de sa carrière.

 

Les archives de la Manche sont en ligne depuis le début du mois (à cette adresse), malheureusement les archives paroissiales ne débutent qu'en 1637. Il sera donc impossible de retrouver l'acte de baptême de Nicole HEUZE si elle a bien été baptisée dans cette paroisse.

La généalogie m'a appris que rien n'est jamais perdu ... donc je garde espoir de pouvoir découvrir d'autres éléments.

 

 

Repost 0
Published by cocojobo - dans Voyages
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 21:45

Je me suis amusé à faire une carte avec les migrations de mes ancêtres.

 

Bien sûr, il est impossible de mettre tous les déplacements de mes ancêtres, la carte aurait été complètement noire ... je me suis donc limité aux migrations les plus longues.

 

Pour augmenter encore la lisibilité, j'ai pris une couleur différente par grand-parent. On s'aperçoit donc que c'est les ancêtres de mes deux grands-mères qui ont le plus bougés.

 

Vous pouvez cliquer sur la carte pour la voir en plus grand.

 

carte migrations ancetres 2010

Qu'en pensez vous ?

 

Nicolas

 


Repost 0
Published by cocojobo - dans Voyages
commenter cet article
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 18:00

Comme tout généalogiste, je m'intéresse aux lieux où ont vécu mes ancêtres : communes, lieux-dits.

Pour localiser ces lieux, j'utilise principalement les cartes IGN (papier ou numérisées), les cartes de Cassini, ainsi que le cadastre.



Période de crise oblige, je vous propose aujourd'hui un tour du monde "discount" en restant en Sarthe.

A Nuillé-le-Jalais, il existe le lieu-dit "La Pologne".

A Vibraye : "La Russie"
A Mansigné et Souvigné-sur-Même : "Ecosse"
A Parigné-l'Evêque : "Canada"
A Théligny : "Le Pérou"
A Chemiré-en-Charnie, se trouve "Venise" juste à côté de "Paris"
Au Mans, "Le Maroc"

... et il en existe sans doute d'autres.

Merci de m'aider à compléter cette liste, si vous en connaissez d'autres.

Repost 0
Published by cocojobo - dans Voyages
commenter cet article
18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 12:09
1ère étape : Haute-Loire

Voir article précédent.


2ème étape : Bouches-du-Rhône

Tarascon (13)

Pour la petite anecdote, j'ai dormi au Formule 1 de Tarascon, situé dans la ZAC du Roubian ... Mes ancêtres avaient quelques petites parcelles de terre et de vignes au "Roubian" et "claux du petit Roubian".

La maison de Tartarin :



La Porte Condamine :



Voici ce que l'on peut lire sur un écriteau adossé à la Porte Condamine :

"Au Moyen-Âge, la ville de Tarascon était entourée de remparts pour se protéger des pillards et des bandits. Les remparts étaient percés de quatres portes secondaires et de trois principales : la Porte Madame, la Porte Condamine, la Porte Saint-Jean. Ces portes étaient ouvertes le matin et fermées le soir pour mieux protéger la ville. Le nom de Condamine vient du latin "condominium" qui signifie "terre coseigneuriale". La terre et le quartier sur lequel on a construit la porte appartenait à des seigneurs. La porte Condamine date de 1379. En ce temps là, elle possédait un portail avec ses vantaux (planches de bois) en chêne et une herse (grille armée de pointes coulissant verticalement). Au cours du temps, la porte a été plusieurs fois reconstruite. Elle a perdu ses créneaux et ne protège plus la ville."

La rue Lubières :
Rue où est probablement né mon ancêtre François BELLIN, né en 1664, dont les parents avaient une maison attenante au cloître des Cordeliers.

















Le Cloître des Cordeliers :





Le Château du Roi René :





L'Eglise Sainte-Marthe :


Sainte-Marthe est associée à la Tarasque :


Repost 0
Published by cocojobo - dans Voyages
commenter cet article
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 19:00

La généalogie me fait découvrir la France au fil de mes découvertes ... et elle est riche de beaux endroits. Soyons un peu chauvins ;-)

Il est vrai que de plus en plus d'archives départementales sont en ligne, mais j'aime me ballader dans les communes où je fais des recherches.


De passage à Nantes ce week-end, j'en ai profité pour visiter le quartier paisible de Rezé appellé "Trentemoult" où j'y ai fait des recherches il y a quelques temps sur l'ascendance de plusieurs personnes (notamment, la dessinatrice Claire Bretécher).




Ce village était entièrement dédié à la pêche ... d'ailleurs au détour d'une rue, une plaque indique : "tout le monde ici est pêcheur ou charpentier".

Quelques photos sont disponibles sur le site de Linternaute
à cette adressse.



Wikipedia y consacre un article intéressant pour connaître son histoire.

Cet article renvoie vers un site très bien fait et très intéressant pour les généalogistes s'intéressant à Trentemoult.
On y trouve  des généalogies, des photos, une liste des surnoms de familles trentemousines ... Que vous y ayez des origines ou que vous êtes juste curieux, visitez
ce site.

Bonne visite.


Repost 0
Published by cocojobo - dans Voyages
commenter cet article
9 septembre 2007 7 09 /09 /septembre /2007 19:20
Hier, j'étais en ballade à La Gacilly dans le Morbihan (56).

Voici quelques photos avec quelques étapes en Loire-Atlantique (44) et Ille-et-Vilaine (35) :

 

A l'aller, je me suis arrêté à Lusanger, Redon et Bains-sur-Oust.

 

Parc éolien de Derval et de Lusanger  (44) :

Les éoliennes sont en cours de construction. J'ai trouvé un article sur le net avec les photos des différentes étapes de montage. Vu les dimensions des éléments, c'est très impressionnant !!!

Pour la petite anecdote, entre Derval et Lusanger, il y a 3 lieux-dits qui montre que le choix du lieu n'est pas dû au hasard : Le Moulin-à-Vent, Le Moulin de Quibut et un ancien Moulin.


Redon (35) :

Redon est encadré par la Vilaine et l'Oust qui sont, à cet endroit, les frontières naturelles des départements de l'Ille-et-Vilaine, le Morbihan et la Loire-Atlantique. La photo que j'ai prise est la Vilaine entre Redon (35) à gauche et Saint-Nicolas-de-Redon (44) à droite.

Je me suis rendu ensuite jusqu'à la mairie qui est à proximité de l'Abbaye Saint-Sauveur et du Clocher gothique, du haut de ses 57 m, se tient seul à l'écart de l'abbaye.

2 sites à visiter pour en savoir plus :
- le
site de la ville de Redon et notamment la rubrique "Découvrir Redon"
- un article de
Wikipedia


Bains-sur-Oust (35) :

Après une petite pause déjeuner en bord de Vilaine, un panneau attire mon attention. Il indique "L'île aux Pies". Ma curiosité est trop grande pour que je n'y aille pas. Il s'agit de plusieurs îles sur l'Oust quelques kilomètres avant que cette rivière se jette dans la Vilaine : l'île aux pies, l'île aux geais, l'île aux corbeaux, l'île aux chiens.

Les milieux aquatiques sont généralement riches en espèces végétales. Malheureusement, la jussie (Ludwiga grandiflora) a envahi le site. Elle a une jolie couleur jaune mais elle déséquilibre le milieu.

Le site a aussi de nombreuses voies d'escalade. Si vous voulez vous amuser, vous pouvez faire le
puzzle suivant (pour info, j'ai mis 3 minutes 47 secondes au deuxième essai :-)).


La Gacilly (56) :

Nous voici enfin à
La Gacilly qui est une commune pleine de charme.

La ville est très fleurie (3 fleurs) et il est très agréable d'arpenter les rues d'un artisan à l'autre. Ils sont une trentaine : sculpteurs, graveur de verre, fabriquant de bougies, dinandier (objets en cuivre), atelier de reliure ... et bien d'autres.

Pour la 4ème année, la commune de La Gacilly accueille le "
Festival de photo Nature et Paysage". Ce festival a le mérite de nous montrer le plus beau et le pire de ce qui existe sur Terre. Les photos des paysages préservés doivent nous faire réfléchir sur nos modes de vie ... surtout lorsque l'on voit quelques mètres plus loin des photos de rivières complètement recouvertes de déchets, ou de marées noires.

La Gacilly est la ville natale d'Yves Rocher. Il y a possibilité de visiter les coulisses de la marque, mais nous nous sommes contentés de visiter le
jardin botanique qui contient plus de 1000 espèces.

Il y avait un petit jeu intitulé "Les Jardins gourmands" avec des énigmes à résoudre dans 10 ateliers répartis dans le jardin. Au programme : dégustation de boissons, de fruits et légumes et autres préparations culinaires. Au delà du jeu, il y a de nombreuses indications permettant de (re)découvrir des plantes et des arbres ainsi que leurs usages.


Pour terminer la journée, nous sommes allés à Grand-Fougeray (35) où j'y avais des ancêtres, au moins entre 1600 et 1750.


Grand-Fougeray (35) :

La principale famille dont je descends sur cette commune est la famille LAMPRIER. En 2007, il n'y a que 11 numéros de téléphone attribués aux LAMPRIER en France dont 6 sur Grand-Fougeray.

J'ai donc eu le plaisir de découvrir l'église imposante où ce sont déroulés les événements familliaux ... mais aussi la Tour Duguesclin dont, comme son nom l'indique, s'est emparé par Du Guesclin dans les années 1350.

Pour en savoir plus sur Grand-Fougeray, voici 2 petits liens :
ICI et LA.


Voilà, c'est tout ... 

:-)

Repost 0
Published by cocojobo - dans Voyages
commenter cet article
10 novembre 2006 5 10 /11 /novembre /2006 10:00

  Il y a quelques jours, j'ai feuilleté les registres d'Etat Civil de Saint-Joachim (44) pour rechercher l'ascendance d'une amie.

 

  Saint-Joachim est une ville de plus de 3 000 habitants qui est en fait un archipel de 7 îles au coeur du Marais de la Grande-Brière.

 

  En remontant les générations, je tombais toujours sur les mêmes patronymes : MOYON, HALGAND, PHILIPPE, AOUSTIN, MAHE, OLIVAUD.

 

  En consultant l'index Geneanet sur le recensement de 1796 de Saint-Joachim (btq70418), je comprends que ces noms de famille ont toujours été très majoritaires à Saint-Joachim.

 

  En effet, sur les 1316 habitants de plus de 12 ans à Saint-Joachim, il y avait 261 AOUSTIN, 256 MAHE et 256 MOYON.

  La configuration géographique a concouru a maintenir ces patronymes à Saint-Joachim. D'ailleurs, sur l'annuaire téléphonique, on trouve encore aujourd'hui (novembre 2006) :

- 147 foyers de MOYON

- 82 MAHE

- 80 AOUSTIN

- 47 VINCE

- 36 HALGAND

  Si vous avez l'occasion de passer par ce coin de France, venez découvrir Saint-Joachim.

A voir :

- Les Chaumières : habitat traditionnel

- Le marais : laissez vous conduire à bord d'un Chaland (de préférence sans moteur) ... embarquement sur l'île de Fédrun. Ballade très reposante et très intéressante (flore et faune riche comme dans tous les milieux aquatiques)

Repost 0
Published by Coco Jobo - dans Voyages
commenter cet article
4 septembre 2006 1 04 /09 /septembre /2006 11:06

 Je suis né en Sarthe et suis donc très attaché à ce département. Hormis les Rillettes et les 24 heures du Mans, ce département est peu connu ...

 

Pourtant, il est à seulement 1h de TGV de Paris et il s'y cache des paysages variés (alpes mancelles, vallée du Loir, ...) et de magnifiques bâtiments, témoignages du passé.

 

L'enceinte romaine du Mans en est un très bel exemple. Voici ce qu'indique le site de la Ville du Mans (http://www.lemans.fr) :

 

"Construite à la fin du IIIe siècle (280-295), la muraille dessine un quadrilatère irrégulier de 450 m de long sur 200 m de large. Ce périmètre de 1300 m a protégé et enfermé, pendant plus de 15 siècles, le coeur de la ville. Aujourd'hui, cette enceinte est la mieux conservée de tout l'ancien empire romain, avec celles des deux capitales impériales : Rome et Byzance (Istambul). Monument unique en France, l'enceinte demeure debout, sans véritables fondations, depuis 1700 ans. Sa vocation première était d'affirmer le renouveau de la puissance impériale, après la crise politique entre 260 et 274. L'exeptionnelle richesse des parements de l'enceinte, où se succèdent sur plus de 8 m de haut des frises à décors géométriques, est la plus belle trace de cette puissance réaffirmée".

Tout l'été, le Vieux Mans et son enceinte fait l'objet d'un spectacle son et lumière appelé "La Nuit des Chimères".

Les photos ne peuvent pas correctement illustrer la merveille du spectacle, tant la prouesse technique est grande, mais je vous en livre quelques unes.

 

Concert céleste des anges musiciens sur la Cathédrale Saint-Julien : ce qui est remarquable, c'est que les anges bougent au gré de la musique.

 

Autre projection sur la Cathédrale :

 

 

La Reine Bérengère : Celle-ci apparait à l'aide d'une projection sur un rideau d'eau.

 

 

Des chimères sont aussi projetés sur les pavés des ruelles du Vieux-Mans et les lampadaires décorés pour l'occasion :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En attendant l'été prochain pour y aller, vous pouvez déjà consulter le site Internet où vous y trouverez quelques extraits vidéo :

 

http://nuitdeschimeres.com

Repost 0
Published by Coco Jobo - dans Voyages
commenter cet article
27 avril 2006 4 27 /04 /avril /2006 14:19

J'ai vécu un an à Marseille où je passais un DESS en alternance. Je n'avais pas trop le temps de visiter la ville et ses alentours. Cependant, j'avais tout de même parfois le loisir d'aller à pied au Vieux Port ou bien à la Bonne Mère, où il y a une magnifique vue sur les îles du Frioul.

Vous pouvez constater par vous même :

Pour me détendre de la semaine, je faisais les balades en Roller organisées par l'association "Marseille En Roller" le vendredi soir : http://www.marseilleenroller.com/. C'était vraiment Génial !!!

Sinon, à la belle saison (quoiqu'il n'y ait pas de mauvaise saison à Marseile), il ne faut pas manquer de faire des randonnées dans les calanques.

Ma préférée est la Calanque de Sugiton. Il faut environ 1 h à Pied du Campus de Luminy ... mais quel bonheur quand on y arrive !!! Le plus dur, c'est de remonter jusqu'au campus après avoir nagé dans l'eau turquoise ...

J'ai profité de mes deux semaines vacances d'été pour visiter un peu plus la région avec ma meilleure amie et son copain.

Nous sommes notamment allés au Frioul où nous n'avons pas l'impression d'être dans la deuxième ville la plus peuplée de France. C'est très reposant !!!

Bon, j'arrête de vous donner envie de prendre des vacances ... Vous l'aurez compris, il ne me faut pas grand chose pour que les vacances soient réussies : de l'eau et du soleil ...

 

 

Repost 0
Published by Coco Jobo - dans Voyages
commenter cet article