Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 19:23

Cette fin d'année 2013 m'apporte une drôle de surprise.

Après avoir consulté des milliers de documents, croisé les données et vérifié mes sources, je peux enfin vous le dévoiler : un Pharaon est dans ma généalogie.

documents_anciens.jpg

Vous allez me dire que c'est trop ancien, et que par conséquent, je ne peux pas le prouver ... et pourtant si, je l'affirme. 

A votre avis, qui est ce Pharaon qui se cache dans notre famille ?



Toutankhamon-masque-en-or.jpg

Non, non, ce n'est pas Toutânkhamon.

...

Je n'ai pas d'image de lui, il n'a vécu que 2 mois ...

Il s'agit de Pharaon Jacques Anne BRILLARD. Il est né le 23 ventôse an XII à Vibraye (72) et est décédé même commune le 27 floréal an XII.


Je vois que vous être déçus, alors je ne vais pas terminer mon article ici.

J'avais déjà trouvé dans les registres un Pharon PARTENAY fin XVIe siècle dans les registres de Vancé (72), mais le prénom est une déformation de Faron. Saint-Faron était Evêque de Meaux (77). Si on en juge par les données de GeneaNet, on trouve effectivement pas mal de porteurs de ce prénom en Seine-et-Marne ... mais en Sarthe, aucun hormis Pharon PARTENAY.

Sur ce, j'arrête de faire mon fan-faron.

Bonne fin d'année.

Nicolas


Repost 0
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 09:59

En vacances en Charente-Maritime la semaine dernière, j'ai eu la surprise de découvrir sur l'atlas le lieu-dit "Chez Soulard" où je me suis empressé d'aller. C'est étonnant de trouver un lieu portant son patronyme.

Ce lieu-dit se trouve à Grézac (17).

 

Chez_Soulard_Grezac-copie-1.JPG

 

Après quelques recherches, notamment sur le site Geoportail, il s'avère qu'il y a une bonne trentaine de lieux-dits dérivés de SOULARD en France. En voici une petite liste :

 

Chez Soulard à Grézac (17), Sauvignac (16), Léoville (17), Chevanceaux (17), Nonac (16) et Deviat (16) où l'on trouve aussi le Bois de Chez Soulard

L'Hôtel Soulard à Saint-Roch-sur-Egrenne (61)

 

La Boige du Soulard à La Roche-Chalais (24) où l'on trouve aussi le lieu-dit "Le Soulard" (voir ci-dessous) et la Source du Soulard.

 

La Soularde à Saint-Georges-d'Oléron (17)

 

La Soularderie à Sainte-Radegonde-des-Noyers (85), Bourgneuf-en-Retz (44), La Gaubretière (85), Dampierre-en-Crot (18) et Yzernay (49)

La Soulardière à Juvigny-sous-Andaine (61) et Cheverny (41)

 

Le Champ Soulard à Barbezières (16)

Le Soulard à La Roche-Chalais (24), Bellon (16) et un rocher porte ce nom en mer sur la commune de Port-Louis (56)

 

Les Soulardières à Château-d'Olonne (85)

 

Les Soulards à La Brousse (17) et Saint-Ferme (33)

 

La Vallée des Soulards à Varaize (17)

 

Plan du Soulard à Saint-Jean-d'Arves (73)

 

Pont de la Soularderie à Saint-Michel-en-L'Herm (85)

 

Pont des Soulards à Guizengeard (16)

 

Le Ruisseau de Soulard à Samaran (32)

 

Soulard à Grateloup-Saint-Gayrand, Layrac et Caubon-Saint-Sauveur tous 3 dans le 47.

 

On peut constater que la plupart se trouvent en façade atlantique et suivent la répartition du patronyme SOULARD en France au début du 20e siècle (voir ICI)

 

Ma famille est sarthoise et donc excentrée du foyer "vendéen-charentais" où l'on retrouve la plus grande concentration de SOULARD au Km2 ;-)

 

Comme je l'indiquais dans un article de 2007, je pensais retrouver les origines de notre famille dans l'un de ces 2 départements, mais à l'heure actuelle de mes recherches mes ancêtres sont toujours restés en Sarthe depuis 1587.

 

Plusieurs hypothèses s'ouvrent à nous, entre autres :


- Notre origine est en Vendée ou Charente et l'arrivée en Sarthe est bien antérieure à 1587


- notre souche est différente : une famille SOULARD qui a toujours été du Maine (avant que la Sarthe n'existe ;-) ...)


- notre patronyme a peut être évolué dans le temps. Il a pu être originairement SOULAS (nom que l'on retrouve sur la région de Bessé-sur-Braye par exemple non loin des nôtres) ou bien FOULARD (nom que l'on retrouve principalement en Sarthe)

 

Vu la répartition du nom FOULARD (voir ICI), je serai tenté par cette dernière hypothèse ... mais je laisse à chacun le soin de se faire sa propre idée.


Repost 0
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 17:00
Special dedicace to Maïwenn B. qui voulait qe mon ancêtre MARTIN s'appellent Martin et sa femme Martine. Et bien raté, c'est Louis et Marie.

Mais bon, j'ai rencontré dans les regisres des individus aux associations Noms et / ou Prénoms assez étranges, soit pour une même personne, ou associations entre époux.


Les "doubles"

Beaucoup de patronymes en France sont à la base des prénoms, comme par exemple 6 des 10 noms les plus portés en France : MARTIN, BERNARD, THOMAS, ROBERT, RICHARD, et LAURENT.

Je ne comprends pas pourquoi je retrouve autant d'individus à qui les parents ont donné un prénom identique à leur patronyme.

Ainsi au cours de mes recherches, j'ai trouvé :

- 7 Marie MARIE ou Marie MARIS
- 3 Hubert HUBERT ... dont 2 sont mes ancêtres
- 1 Pierrette PIERRE

Je me souviens avoir rencontré un François FRANCOIS, mais je n'ai pas noté.



Les époux "alter ego"

Ensuite, on trouve des époux ayant le même nom et prénom que leurs épouses (à la féminisation près). J'ai plusieurs cas dans mon ascendance :

- Jean COTTEREAU marié en 1784 à Jeanne COTTEREAU.

- Pierre RETIERE marié avant 1702 à Perrine RETIERE
ce couple fait même plus fort car il habitait le lieu-dit "La Retière" à Saint-Mars-du-Désert (44).


J'essaierais de compléter cet article avec d'autres cas. J'en ai d'autres en mémoire mais que je n'ai pas notés :
- dans le Maine-et-Loire : un mariage DUSABLE x PILA
- A Semur-en-Vallon (72), un enfant avec 2 prénoms dont l'association est étrange : Marin Agricole

Si vous avez trouvé des cas originaux (associations noms / prénoms, noms / métiers ...), n'hésitez pas à nous les partager avec un petit commentaire.

Repost 0
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 18:00

Nos ancêtres son parfois difficiles à trouver, surtout lorsqu'ils voyagent et que l'on a pas beaucoup de pistes.

Il arrive aussi des cas où ils nous jouent des tours en changeant de nom au fil des actes. je vais vous en donner un issus de mes recherches.

En effet, je suis en train de reconstituer la (les) famille(s) BERTRE de Conflans-sur-Anille (72) et environs ... et ce n'est pas facile, car les actes de mariages ne sont pas toujours filiatifs. Si vous avez aussi étudié cette famille et les familles alliées (notamment les BRAULT), tout échange sera le bienvenu.

Sur Conflans, il existe 2 couples qui, en regardant bien, ne forment qu'un :

- Julien BERTRE x Marie HEREAU
- Julien BERTRE x Marie VALLEE


  Julien BERTRE x Marie HEREAU

  Julien BERTRE x Marie VALLEE





° 20.10.1670 BERTRE Julien
P : DE VANSSAY Charles
M : DE BODIAU Renée


° 2.4.1674 BERTRE Marie
P : DE VANSSAY François
M : HEREAU Julienne, demeurant Bouloire




° 12.12.1678 BERTRE Agathe
P : CUREAU Louis
M : DE THIBERGEOT Rachel


+ 11.09.1682 BERTRE Anne
5 ans


... etc


° 3.11.1669 BERTRE Marie
P : LECONTE Macé
M : BORDEBURE Julienne (non indiqué, mais c'est l'épouse de BERTRE René)

° 30.10.1672 BERTRE Julien Marin
P : FERRAND Pierre
M : BERTRE Marie (non indiqué, mais il doit s'agir de l'épouse de RENVOISE Georges)

° 20.11.1675 BERTRE René
P : LANDIER Nicolas
M : BERTRE Renée

° 30.08.1677 BERTRE Anne
P : DE VANSSAY Charles
M : DEVANSSAY Marie


° 3.2.1682 BERTRE Julien
P : RENVOISE Georges
M : BERTRE Julienne




... etc



Quelques indices en faveur de cette fusion des 2 couples :

- Les naissances des enfants des "2 couples" se croisent sans pour autaut montrer d'intervalles inférieurs à 9 mois.
- Anne BERTRE née en 1677 est fille de Julien BERTRE et Marie VALLEE. Or, 5 ans plus tard, une fille nommée Anne, âgée de 5 ans décède ... elle est dite fille de Julien BERTRE et Marie HEREAU alors qu'il n'y a pas d'enfant nommé Anne de ce couple.


Vous allez me dire : "mais pourquoi la même femme aurait elle 2 noms ?"

La réponse est donné par leur acte d'union.

Le mariage de Julien BERTRE et Marie HEREAU a été célébré le 14.5.1669 à Ecorpain (72). L'acte nous apprend que Marie HEREAU, est fille de Mathurin HEREAU, sieur de la Vallée.

Les témoins sont les suivants :

Du côté de l'époux :
- René BERTRE, frère, laboureur en Conflans
- Macé LECONTE, laboureur, beau-frère, tous 2 fermiers du sieur de La Barre
- Georges RENVOISE, tessier, demeurant "Bouloire" à saint-calais
- Nicolas LANDIER, jardinier à la dite Barre


Du côté de l'épouse :
- son père
- Renée de BODIAU

On s'aperçoit que ce sont les parrains et marraines des enfants des 2 couples.

J'espère vous avoir convainu :-)

Si vous avez d'autres éléments, je serai très intéressé.

Merci d'avance.
Repost 0
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 10:02
Voici quelques résumés d'actes relevés sur les anciens registres paroissiaux de Vancé où les prénoms sont assez rares (même si tout est relatif). Merci de m'aider à lever les interrogations.


BMS 1583-1640 (suite) - vue 60 / 309
Le 19 septembre 1601
Baptême de Marie, fille de René BRETHEAU et de Thoumasse POYRIER, sa femme.


BMS 1583-1640 (suite) - vue 82 / 309
Le 29 septembre 1604
Baptême de Michel, fils de Loys TERMEAU et de Gatianne MARTIN, sa femme.



BMS 1583-1640 (suite) - vue 89 / 309
Le 24 mai 1605
Baptême de Elisabeth, fille de Guyon RABIER et de Elisabeth HOGOU.



BMS 1583-1640 (suite) - vue 90 / 309
Le 26 mai 1605
Baptême de Jean, fils de Hyeremie (Jérémy ?) MORAULT et Loyse BORDELET.
Aussi vue 78.


BMS 1583-1640 (suite) - vue 97 / 309
Le 2 février 1606
Baptême de Damien, fils de Damien PILLON.


BMS 1583-1640 (suite) - vue 97 / 309
Le 8 mars 1606
Baptême de Marguerite, fille d' Elloy SIMON.


BMS 1583-1640 (suite) - vue 118 / 309
Le 29 juin 1608
Baptême de Pierre POULYER
Parrain : Nicolas, fils de + Marcel CYVETEAU.
On le retrouve sur un acte de 1606 (vue 101).


BMS 1583-1640 (suite) - vue 148 / 309
Le 13 mai 1605
Décès de Françoise LE GRAS, femme de François RENVOISE, auparavant veuve de Gaspard CHEDAINE.



BMS 1583-1640 (suite) - vue 152 / 309
Le 29 octobre 1607
Décès de Emery GIRARD.



BMS 1583-1640 (suite) - vue 162 / 309
Le 17 octobre 1591
Baptême de Christophlette, fille de Michel COTTEREAU et de Ma..., sa femme
Parrain : Isaac LALEMENT ?, Ecuyer, Sieur de la Loustière.
Marraine : Madame Christoflette de RABAIL, fille de François de RABAIL, sieur du Chesne et de L'Espine.


BMS 1583-1640 (suite) - vue 166 / 309
1er acte
Marraine : Bertheline, fils de + Jacques MERY ?


En passant, j'ai noté une marraine qui m'a étonnée (est ce sa profession ?) :

BMS 1583-1640 (suite) - vue 170 / 309
Le 6 mai 1584
Renée, fille de René GERBRON de la Roche et de Renée, sa femme
Marraine : Madame la Sommelière ?


BMS 1583-1640 (suite) - vue 172 / 309
Le 14 octobre 1584
Baptême de Renée, fille d'Abel ? BUYSSON et de Geneviève, sa femme.
Marraine : Rachel, femme de Monseigneur de la Loutière.



BMS 1583-1640 (suite) - vue 173 / 309
Le 20 février 1585
Baptême de Mathurine GOUSSE, fille de Saincton GOUSSE et de Mathurine, sa femme.
Voir aussi vue 70 pour un autre enfant du couple.


BMS 1583-1640 (suite) - vue 174 / 309
Le 26 août 1585
Baptême de Noël RENVOISE
Parrain : Jehan CHEDAINE, fils de Yvonnet CHEDAINE. (Il semble réapparaître cependant en 1588 sous le prénom "Yves" ... vue 168).

Il existe sans doute plus fréquemment des "Roulin". Parmi mes ancêtres de Loire-Atlantique, j'ai retrouvé une "Roulette".


BMS 1583-1640 (suite) - vue 282 / 309
Le 20 mars 1591
Décès de la femme de Pharon PARTENAY.


BMS 1583-1640 (suite) - vue 274 / 309
Le 3 juin 1598
Baptême de Jacquine LEBLANC, fille de Denys LEBLANC.
Elle a pour marraine Sainctonne (CYVETEAU), femme de Hugues GAULTIER.
Le nom de la marraine est déduit des actes de baptême de ses enfants, notamment Jeanne en 1609 (vue 128).

Même si le C de Sainctonne ne se prononce pas (a priori), la lecture de ce prénom m'a fait pensé au sketch de Franck Dubosc avec sa célèbre réplique "Sandy, ... Sandy, comme cent dix kilos ?"

Les Sainte ou Saincte sont plus fréquentes. Il existe aussi Saincton pour les hommes comme l'acte suivant :
 
BMS 1583-1640 (suite) - vue 176 / 309
Le 2 décembre 1585
Baptême de Mathurine GOUSSE, fille de Saincton GOUSSE et de Mathurine, sa femme.


BMS 1583-1640 - vue 82 / 217
Le 13 novembre 1618
Mariage de Zorobabel ODEAUX avec Jacquine GERBRON

J'en ai trouvé plusieurs avec ce prénom sur Cogners, la Chapelle-Huon et Sainte-Cérotte.
Repost 0
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 09:46
On s'étonne parfois de retrouver un ancêtre sous différents prénoms sans pouvoir l'expliquer.

Voici la transcription d'un acte qui relate un tel changement : (merci à Robert Raffaeli pour la référence)

Saint-Aubin-de-Locquenay
BMS 1702-1746
Vue 386 / 418

"Le six mars mil sept cent quarante quatre a été par nous curé soussigné baptisée Magdelaine née dujourd'hyer du légitime mariage de Marin BLOSSIER et de Marie LE DUC son épouse dont la parrain a été Thierry RAVé marchand laboureur aussy de cette paroisse et la marraine Magdelaine BLOSSIER femme de Jacques MOREAU de la paroisse de Segrie, lesquels ont déclaré ne scavoir signer enquis, et sur ce que le dit Thierry RAVé se nomme communément Pierre RAVé nous luy avons demandé d'où venait cette diversité  de noms, et il nous a répondu que son nom de Thierry qu'il avoit reçu en l'église de Moitron il y a environ 55 ans luy avoit été changé en celuy de Pierre lorsqu'il reçu le sacrement de confirmation il y a au moins 40 ans ...." 
Repost 0
15 août 2007 3 15 /08 /août /2007 11:00
Certains de nos ancêtres avaient des surnoms et je trouve qu'il est assez touchant de les retrouver dans les registres.

Bien sûr, bon nombre de nos ancêtres sont surnommés "L'aisné", "Le Cadet", "Junior" ou "Le Jeune" pour être différenciés de leur père, frère ou autres homonymes.

Mais parfois, le surnom est plus élaboré. En voici quelques exemples retrouvés dans les registres dont la plupart sont mes ancêtres.


Les surnoms peuvent avoir différentes origines. 


- le prénom de leurs pères :

* François ANQUETIF dit "Germain" (1678-1729), fils de Germain ANQUETIF
* Marie-Denise MARTIN parfois dite "MARTIN-DANIEL" ou "DANIELLE" (1678-1729), fille de Daniel MARTIN


- le domicile :

* Samson JOUBART et son épouse, Magdelene AURIAU
, sont dit respectivement "Corbillon" et "la Corbillonne".
* Jacques GENDRON dit "de Salvert" (1632-1716)
* Jean GERBRON dit "Hardoinière" (~1630-1662)
* Jean OLIVIER alias "de la Tacarière" (1587-1627)
* Guillemette COCHEREL dite "Madame du Verger" (1627-1713), épouse de Jean GERVAIS, Sieur du Verger.


- leur région d'origine :

* Geoffroy GILBERT dit "Champagne" (1632-1719), né dans les Ardennes et installé en Sarthe.


D'autres surnoms me sont plus hermétiques, mais je vous les cite tout de même :

* Annel CHAMPION dit "La Fleur" (1615-1679)
* Simon COUDRAY dit "La Jeunesse" (~1635->1696)
* René GICQUEL dit "Desclayes" (< 1640-<1683)
* Jacques GUEDES dit "Perroquet" (????->1633)
* Jacques BOUTELOUP dit "Va-de-Bon-Coeur" (1776-1841)


J'ai trouvé aussi plusieurs enfants nés à Paris et abandonnés avait un surnom :"CERISE dit Latouche", "ROMAIN dit Dubois", . . . Y a t-il une explication ?


N'hésitez pas à me mettre des commentaires sur cet article avec les surnoms que vous avez retrouvés . . . et éventuellement, l'origine de ce surnom si vous la connaissez.


Certains surnoms se perpétuent : Voir les articles de Leblayeul (ICI) et de Francogène (ICI).
Repost 0
26 juin 2007 2 26 /06 /juin /2007 08:00

Il n'est pas rare de trouver des ancêtres dont l'orthographe du patronyme varie d'acte en acte. Cependant, la prononciation reste souvent la même.

Mon nom de famille varie peu :  SOULARD ... seul quelques porteurs ont deux L. Retrouvez d'autres exemples dans un de mes précédents articles (ICI).

J'ai trouvé dernièrement une ancêtre dont le nom a beaucoup varié au cours de sa vie, pourtant tous les actes cités se trouvent dans les registres d'une même commune (Semur-en-Vallon).

Il s'agit de Renée POUPET.

A son mariage en 1674 avec Julien OZAN, elle est dite : Renée POUPPEE.

En 1693, deux de ses enfants sont parrain et marraine. Ils sont dits enfants de Renée POUPILLET.

A son décès en 1694 : Renée POUPET.

En 1697, son fils, Julien OZAN se marie. Il est dit fils de deffunte Renée POUPILLON.

Fantaisie du curé ou réalité ? C'est vraiment très étrange.

 

Repost 0
28 février 2007 3 28 /02 /février /2007 11:00

 

Lors de mes recherches généalogiques, j'ai retrouvé un patronyme peu commun parmi mes ancêtres :

 

ROUGEMORTIER

 

Mon père et ma mère descendent tous deux de cette famille. Mon père descends de Jeanne ROUGEMORTIER (1723-1783), et ma mère de Marthe ROUGEMORTIER (1715-1741), toutes deux arrières-petites-filles de Jean ROUGEMORTIER (1616-1681) et de Michele CHEMINAYS (...-1681).

 

Depuis 1891, seules 3 naissances ont eu lieu en France, et plus précisément entre 1916 et 1940 au Nord de Paris dans la Somme (Boves) et l'Oise (Marissel). Si vous les connaissez ou les avez connu(e)s, merci de m'en faire part.

 

Je pense que je pourrais les rattacher à ma branche. En effet, mis à part quelques membres non reliés, j'ai retrouvé non loin de 300 ROUGEMORTIER dans le canton de Saint-Calais (72 Sarthe) et d'autres communes proches, notamment dans le Loir-et-Cher (41). Il y en a aussi quelques uns sur la Loire-Atlantique, le Maine-et-Loire et l'Indre-et-Loire.

 

Si vous trouvez des ROUGEMORTIER dans les registres paroissiaux ou d'Etat-Civil, merci de m'envoyer un mail. Pour information, voici ceux que j'ai déjà trouvés et rattachés à mon arbre. j'en ai trouvés d'autres, mais qui ne sont pas encore liés dans l'état actuelle des recherches.

 

Merci d'avance pour votre participation à la reconstitution de la famille ROUGEMORTIER.

 

J'ai retrouvé un lieu-dit "Mortier Rouge" au nord de la Forêt de Bercé (Sarthe) sur une carte de 1775

 

 

Ce lieu-dit est non loin des origines de mes ancêtres ROUGEMORTIER. Je ne sais pas s'il y a un lien, mais toujours est-il qu'il y a des ROUGEMORTIER en Sarthe depuis au moins 1463, date à laquelle est citée Guillemin ROUGEMORTIER dans les comptes de Fabrique de Bouloire.

 

Repost 0
6 février 2007 2 06 /02 /février /2007 08:32

En généalogie, les cas d'homonymies sont relativement fréquents.

 

En effet, un homme pouvait avoir les mêmes nom et prénom que :

- son père

- son grand-père paternel

- un voire plusieurs cousins germains

- un ou plusieurs de ses frères (voir article)

- d'autres personnes

 

 

Ceci est d'autant vrai lorsque le prénom en question est très populaire (voir l'article sur les prénoms de mes ancêtres) et que le patronyme est fréquent.

 

Il est donc important d'être toujours très méticuleux lors de nos recherches généalogiques.

 

Je vous donne quelques cas d'homonymies rencontrés pendant mes recherches :

 

* Deux couples homonymes dans le même village

 

Je descends de CHEVEREAU François x 7.7.1772 à Saint-Georges-de-la-Couée (72) avec MARIS Marie-Magdeleine.

François, 32 ans,  est fils de + CHEVEREAU François et de GOHIN Louise.

Marie Magdeleine, 25 ans, est fille de MARIS Jean-Baptiste et de LEVILLAIN Françoise.

 

Or, on trouve un couple homonyme marié le 13.11.1769 dans le même village :

- CHEVEREAU François, 26 ans, fils de + CHEVEREAU François et GUYONNEAU Marie

- MARIS Marie Anne Renée, 23 ans, fille de MARIS Jean et DIGROS Marie

 

Les deuxièmes prénoms des épouses n'étant pas souvent indiqués sur les actes de naissances ou de mariage des enfants, j'ai du me baser sur d'autres informations pour différencier les deux couples (lieux-dits, âges ...).

 

* Des femmes se mariant successivement avec deux hommes homonymes

 

Je descends de Renée SAFFRE qui s'est marié avec 2 Pierre FERRE. Le premier mariage a eu lieu le 21 juin 1689 et le deuxième le 7 août 1703 à Nort-sur-Erdre (44).

 

Je descends du premier mariage. Sur son acte de décès, on peut lire : "Ce 20 fevrier 1704 dans le cimmetiere de nort par moy soubsigné ptre a êté inhumé le corps de Renée Saffré veufve de Pierre Feré, et qui êtoit remariée a un autre Pierre Feré en presance de son mary, François Jolivet, Jaq Daufouy et Pierre Blandin qui ne signent. J. DURAND, Ptre".

 

Dans mes collétaraux, j'ai trouvé un autre cas similaire. Jeanne Marguerite GUITTON, fille de Jean GUITTON et Louise VILLETTE, épousa successivement 2 Jacques MOUSSU le 16 septembre 1687 à Saint-Mars-sous-Ballon (72) et le 18 juillet 1705 à Ballon (72). Je ne connais que l'origine du premier, mais je suppose que le deuxième est apparenté.

 

* Lorsque deux frères épouses des femmes homonymes

 

J'étudie le patronyme PERIGOIS sous toutes ses formes (PERIGOIS, PERRIGOIS, PERIGOUAS, PAIRIGOIS, PAIRIGOUAS) sur l'est de la Sarthe dans la mesure où il s'agit du mon de jeune fille de ma grand-mère maternelle.

 

Je descends de Joseph PERRIGOIS marié le 5 août 1793 à Sainte-Cérotte (72) avec Marie CEBRON, originaire de Vancé (72), fille de François CEBRON et Marie MORICEAU.

 

Or, un de ses nombreux frères, Pierre PERRIGOIS, a aussi épousé une Marie CEBRON (orthographié SEBRON ou CEBRON selon les actes)  en 1785 à Sainte-Cérotte (72). Celle-ci est originaire de Cogners et fille de Pierre SEBRON et Marie LEFEVRE.

 

Après avoir vu ces quelques cas, je ne vous donnerais qu'un conseil : Vérifiez vos données plutôt deux fois qu'une.

 

Repost 0