Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 09:44

Jean-Louis GARRET vous propose plusieurs centaines de blogs généalogiques.

Voici son site :

annuaire blogs

Bonne lecture.

Nicolas

Repost 0
Published by cocojobo - dans Lecture
commenter cet article
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 11:45
Initialement intitulé "Journal hebdomadaire de l'arrondissement de Saint-Calais", entre 1830 et 1846, ce journal devint, entre 1846 et 1915, "L'Anille", du nom de la rivière traversant Saint-Calais.

On y trouve des annonces légales, judiciaires et commerciales.

journal_l_anille.jpg

Ce journal est en accès libre en salle de lecture des Archives Départementales de la Sarthe sous forme de microfilm avec les cotes suivantes :

Période

Cote

1830 – 1832

1 Mi 1059 R1

1843 – 1849

1 Mi 1054 R 1

1849 – 1855

1 Mi 1054 R 2

1856 – 1861

1 Mi 1054 R 3

1862 – 1867

1 Mi 1054 R 4

1868 – 1873

1 Mi 1054 R 5

1874 – 1879

1 Mi 1054 R 6

1880 – 1885

1 Mi 1054 R 7

1886 – 1891

1 Mi 1054 R 8

1892 – 1897

1 Mi 1054 R 9

1898 – 1903

1 Mi 1054 R 10

1904 – 1909

1 Mi 1054 R 11

1910 – 1915

1 Mi 1054 R 12

1865

1 Mi 1054 R 13

1872

1 Mi 1054 R 14




Voici un petit échantillon de ce qu'on y trouve :

Vendredi 8 mai 1908

"Récompense
Le 6 avril dernier, M. LAUDEREAU,  facteur intérimaire, s'est jeté à la tête d'un cheval qui traversait en toute vitesse, la Grande Rue à Saint-Calais.
A la suite de cet acte de courage, M. le Préfet vient d'adresser ses félicitations à M. LAUDEREAU et lui a fait remettre, en outre, une gratification prélevée sur le crédit départemental destiné à récompenser les belles actions."


Vendredi 29 mai 1908

"Suicide d'une inculpée
La femme LELONG, habitant Saint-Calais, mariée et mère de trois enfants, devait passer en police correctionnelle, samedi dernier, pour émission de fausses pièces de monnaie qu'elle faisait changer chez les commerçants par sa fillette Ida, âgée de 7 ans.
Ne s'étant pas présentée, on envoyé à son domicile où on ne trouvé qu'un cadavre.
Elle s'était pendue pour ne pas comparaître."

Vendredi 10 juillet 1908

"Deux cadavres d'enfants enfouis dans une cave
La découverte de deux cadavres d'enfants vient de mettre en émoi la commune de Valennes.
Une fille, nommée Eugénie BRANCHU, eut accouchée clandestinement de deux enfants.
après leur avoir donné le jour, elle les a enfouis dans la ferme où elle était domestique, aux Margas, chez M. RENVOISé, veuf depuis un an.
depuis quelques jours les commentaires allaient leur train, une lettre anonyme envoyée à la gendarmerie a amené la découverte des petits cadavres.
Le 5 juillet, le Parquet de Saint-Calais est arrivé et a ordonné l'arrestation de la mère qui a été transférée immédiatement à Saint-Calais.
L'autopsie a démontré que les deux enfants avaient vécu. La mère se défend de les avoir tués."


Vendredi 28 août 1908

"Une femme noyée
M. Albert SOULARD fils, cultivateur à Mairie, a trouvé, le 20 août, vers 8 heureset demie du matin, sa voisine, Mme RENVOISé, âgé de 46 ans, tombée dans un lavoir situé dans le pré de la Marne ; après l'avoir retirée de l'eau, le jeune homme a poussé des cris qui ont été entendus par son père et le mari de la noyée.
Malgré les soins donnés, Mme RENVOISé n'a pu être ranimée.
Cette dame qui était partie de chez elle vers 7 heures, pour laverson linge, a dû être prise d'un malaise quelconque, car elle tenait encore son battoir quand on l'a retirée de l'eau."


Vendredi 13 novembre 1908

"Une centenaire
Le mardi 1er décembre prochain, Mme Veuve Heurtier, née Eleonore BERGER, atteindra sa 101e année. Elle est née à Rahay le 1er décembre 1808. Les habitants s'apprêtent à fêter dignement leur doyenne d'âge. Une messe en musique sera célébrée le matin à 11 heures ; elle sera suivie d'un banquet. De multiples attractions attireront de nombreux étrangers qui seront heureux de prendre part à la joie des Rahaisiens, tout fiers de posséder parmi eux cette vénérable centenaire." 



Vendredi 20 novembre 1908

"Accident de voiture
Le 12 novembre, vers 6 heures, M. GERARD Constant, cultivateur à la Rousselière, partait en voiture de Saint-Calais pour rentrer à son domicile. Au lieu dit Le Moulin-Ars, une collision se produisit entre son attelage et la voiture de M. LECHABLE de Maisoncelles, qui venait en sens inverse. La jument de M. GERARD fut atteinte au poitrail et grièvement blessée par le brancard de la voiture de M. LECHABLE. M. GERARD, qui estime sa bête à 1 200 fr., a porté plainte. Une enquête est ouverte."

"Vol
Le 13 novembre, les gendarmes aperçurent dans un champ de la ferme des Monts, commune de Marolles, un homme qui arrachait des carottes ; ils le reconnurent aussitôt pour être un braconnier, nommé PELTIER Henri-Louis, qu'ils recherchaient. PELTIER a, en effet, trois peines de deux mois chacune à subir ; il a été conduit à la prison de Saint-Calais."


Vendredi 8 janvier 1909

"Récompense honorifique
La Société de Protection  Mutuelle des Voyageurs de commerce a, dans l'une de ses dernières séances, décerné une médaille de bronze à M. et Mme ROTTIER, de l'Hôtel d'Angleterre, pour les remercier de la façon dont les voyageurs sont traités chez eux.
Nos vives félicitations".

Je recommade cet établissement où l'accueil est très chaleureux et les plats délicieux.


Vendredi 29 janvier 1909

Marié deux fois

L'article parle de  Blanche-Marguerite LHERMITTE, de Saint-Calais, et Henri-Arsène DAUMET, minotier à Bessé-sur-Braye qui se marièrent le 4 juillet 1898 à Saint-Calais.
L'époux abandonna sa femme et alla habiter Paris. Sa femme tenta de divorcer mais son mari faisait tout pour trouver des vices de procédures.
"Mme DAUMET vient d'apprendre pourquoi son mari s'engageait ainsi dans le maquis de la procédure. DAUMET ne tenait pas à voir plaisée l'affaire au fond ... parce que, le 2 juin 1906 , il s'était remarié à la mairie du IVe arrondissement de Paris, avec Mlle REY.
Mme DAUMET-REY vient de mourir. Mme DAUMET-LHERMITTE entend toujours divorcer . Elle a maintenant, après cette révélation sensationnelle, de grandes chances de gagner son procès".




Vendredi 19 février 1909

"Accident
M. DENIAU, garçon d'écurie à l'Hôtel d'Angleterre, tenu par M. ROTTIER, étant occupé à chargé du fumier, a fait une chute si malheureuse , qu'il s'est fracturé une côte. M. le Docteur GIGON, appelé aussitôt, a donné ses soins au blessé et lui a prescrit un repos absolu de 30 jours."

Le fameux blessé, est Louis Alexandre DENIAU, frère d'une de mes arrière-arrière-grand-mères.

Repost 0
Published by cocojobo - dans Lecture
commenter cet article
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 20:02

En réponse au tag de Monique alias Bluesy, je vous fais découvrir ma prochaine lecture.

Les règles du tag sont les suivantes :

1- Il s'agit de prendre le livre qu'on est en train de lire, d'aller à la page 123, de passer à la 5 ème ligne et de recopier les 5 lignes suivantes.

Je triche un peu car je n'ai pas de lecture en cours, donc je vais vous parler du livre que je vais lire. Voici l'extrait :

"
C'est ainsi que je suis devenu en toute humilité l'élève de Malik avant de devenir son collaborateur.
- Tu as été adopté d'emblée ?
- Il y eut de part et d'autre un round d'observation
".


2- Indiquer le titre, l'auteur, l'éditeur, l'année de parution

"Taxi-Blues"
de Nadine PRUDHOMME, chez L'Harmattan, 2007.



J'ai lu son premier roman "Tam-Tam Sénégal" ... et j'étais impatient de découvrir le deuxième.

Vous pouvez lire sa
fiche-auteur qui lui est dédiée sur le site Internet des Editions L'Harmattan avec, notamment, quelques articles de presses.

3- Il faut taguer 4 personnes (blogs) dont vous désirez connaître la lecture.

Tout le monde n'aime pas forcément les Tags, donc je ne désigne personne .... mais si certains veulent bien être volontaires, qu'ils me laissent un commentaire. :-) Merci d'avance à mes lecteurs-dévoreurs de livres :-)

Repost 0
Published by cocojobo - dans Lecture
commenter cet article
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 21:40

Si vous avez des ancêtres sur Lavenay, et notamment à la Vallée de la Flotte, vous allez peut-être avoir envie de découvrir le deuxième roman historique de Maryse Thibault-Morin qui se déroule en grande partie au Château de la Flotte.

Ce roman est basé sur des faits historiques réels et s'inspire notamment de personnages tels que :

- Martin MARAIS, intendant de la famille de HAUTEFORT au XVIIe siècle
- Gilles DURAND, Bailli de Poncé-sur-le-Loir

Je vous laisse le découvrir et me tiens à votre disposition pour vous fournir un bon de réservation.




CHEMINEMENTS vous proposent de réserver

L’INSOUMISE ET LE HUGUENOT

de Maryse Thibault-Morin


Lorsque Judith acquiert, sur un coup de coeur, le Plessis-Hallouin, un vieux manoir tombé en ruine, elle ne se doute pas que ses murs recèlent un trésor.

La découverte d’une cassette contenant un manuscrit et des missives du XVIIe siècle va changer la vie de cette passionnée d’histoire.

Désormais, l’ombre légère d’Anne-Charlotte Marais, qui a vécu en ces lieux en 1655, hante les nuits de la jeune enseignante parisienne.

La vie tumultueuse de la fille de l’intendant du château de la Flotte où fut exilée la belle Marie de Hautefort, maîtresse de Louis XIII et amie du poète Scarron, se révèle captivante. À une époque où la rébellion des filles est impensable, elle ose s’exposer à l’opprobre de la bonne société et affronter le courroux de son père pour l’amour d’un huguenot qui a été compromis dans un attentat contre un prêtre catholique.

Cette passion maudite la mène de la Vallée du Loir à Paris, de Troyes aux Pays-Bas et jusqu’à Londres où l’attend son destin.


Née au Mans, Maryse Thibault-Morin réside dans un petit village aux confins du Maine et de l’Anjou. À l’issue d’une vie professionnelle consacrée à l’enseignement, durant laquelle elle s’est efforcée de transmettre à ses élèves sa passion de l’histoire, elle explore désormais les archives de son département d’origine. Les découvertes qu’elle y fait lui inspirent ses romans. Elle y relate avec minutie la vie quotidienne d’héroïnes attachantes en lutte contre l’ostracisme d’une société encore très patriarcale.

Collection :
Une histoire pour l’Histoire
un ouvrage de qualité de 400 pages d’un format de 16 x 24 cm
imprimé sur papier 90 gr
Couverture
Patrick Forest

Repost 0
Published by cocojobo - dans Lecture
commenter cet article
19 octobre 2007 5 19 /10 /octobre /2007 15:49
Bonjour à Toutes et à Tous,

Cela fait plusieurs semaines que je n'ai pas écrit d'articles pour mon blog. Si vous vous ennuyez, vous trouverez sur le Blog de Rico, un article pour découvrir une multitude de Livres numérisés proposés gratuitement (extraits ou livres complets) par Google.

Voici l'article : ICI.

Bonnes recherches.

Nicolas
Repost 0
Published by cocojobo - dans Lecture
commenter cet article