Présentation

Recommander

Recherche

Lundi 24 juin 2013 1 24 /06 /Juin /2013 11:08
- Par cocojobo - Publié dans : Sarthois venus d'ailleurs ou expatriés - Communauté : Mes aïeux

Comme beaucoup de généalogistes, je cherchais uniquement mes ancêtres au début de mes recherches généalogiques.

Petit à petit, j'ai recensé les enfants et je me suis aperçu que c'était parfois indispensable pour remonter les branches.

Parfois, on retrouve de nombreuses naissances ou baptêmes d'enfants dont on retrouve ensuite leur décès en bas-âge ou bien leur mariage. Certains enfants sont introuvables après leur naissance. Un outil peut aider à retrouver ces enfants "disparus de la circulation".

Si vous êtes adhérent d'une association généalogique utilisant le système GeneaBank (voir liste des associations concernées ICI), vous pouvez consulter les dépouillements de l'ensemble des associations.

Il existe l'outil "recherche par couple". il suffit d'indique les parents de l'enfant dont vous recherchez la trace.



J'ai essayé par exemple avec le couple Denis BOIDRON marié à Marie NORMAND puis à Marie DUCHESNE. Je connaissais 4 enfants du 1er lit et 2 du second, dont Louis BOIDRON né en 1759 à Bouër (72, Sarthe) dont j'ignorais la destinée.

Je l'ai retrouvé sur ce moteur de recherche. Il s'est marié le 11 mai 1785 à La Rochelle (Notre-Dame) (17, Charente-Maritime) avec Marie Madeleine BOUTARD. Je lui ai également retrouvé un enfant né le 15 décembre 1785 dans la même paroisse. Louis BOIDRON y est dit "Verrier à la Verrerie de la Tremblade en Saintonge".

Vous allez peut-être me demander : "Mais pourquoi vouloir rechercher tous les enfants ?".

Cela permet de connaître le contexte familial : famille nombreuse ou non, professions des frères et soeurs, oncles et tantes, domiciles de chacun ...

Lorsque vous n'arrivez pas à retrouver le décès d'un ancêtre, le moindre indice est crucial. Avec les naissances des enfants, vous savez qu'ils sont décédés après. Quand il y a un enfant posthume, vous savez que le père est décédé dans les 9 mois précédents ce qui facilite les recherches.

Ensuite, vous recherchez les mariages des enfants pour réduire la fourchette de recherche du décès manquant d'un (des) parents. Vous apprenez par exemple que la mère était vivant au mariage de son ainé, mais décédée au mariage de son 3e enfant. Vous recherchez donc le décès entre les 2 dates dans la commune de domicile citée en général dans les mariages des enfants.

Parfois, il faut faire plusieurs communes avant de trouver le décès, alors autant avoir une fourchette réduite ^-^

Parfois, le parent veuf décède chez un enfant. C'est en cherchant dans les différentes communes de domicile des enfants de mon ancêtre Magdelène VIVET veuve de François PERCHERON que j'ai retrouvé son décès en 1884 à La Chapelle-Huon. Son mari était décédée en 1862 à Conflans-sur-Anille, et elle y habitait encore en 1882 à la Bévinière lors du mariage de sa fille Henriette.  Elle est décédée 2 ans plus tard chez sa fille Madeleine.

Un dernier exemple :

Je cherchais désespéremment le décès de Gabriel CRUCHET, né en 1700 et marié en 1724 à Saint-Calais avec Marie LELIEVRE. Ils ont eu 11 enfants entre 1727 à 1745. Marie LELIEVRE meurt en 1747 à Marolles-lès-Saint-Calais. D'après le mariage de son fils Jean en 1761, je sais que Gabriel était déjà décédé, mais où ? pas à Marolles où je ne l'ai pas trouvé.

Je remercie Pierre LEFEVRE qui m'a donné la solution. Gabriel CRUCHET est décédé en 1748 à Logron en Beauce (28, Eure-et-Loir). Le lieu de son décès était indiqué sur l'acte du 2e mariage de son fils Louis en 1795 à Mondoubleau.

Saint-Calais et Logron sont distants d'environ 50 Km. Sans cet indice, il aurait été dificile de retrouver ce décès.

A vos fratries ... prêts, partez.

Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Retour à l'accueil

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés