Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 19:00

D'une manière générale, en généalogie ascendante, les premières générations sont faciles à trouver. Puis en remontant dans le temps, les actes sont de moins en moins détaillés.

 

Parfois, on tombe sur des périodes lacunaires, plus ou moins importantes ... avec des registres qui ont disparus, ou des pages arrachées. Parfois, il ne manque que 2 années de registres, et on est agacé car on a de fortes présomptions que nos ancêtres se sont mariés pendant cet intervalle ... donc l'acte de mariage manquera pour déterminer la filiation.

 

Dans d'autres cas, les registres de mariages ne débutent que tardivement, et il faut donc essayer de recomposer les familles avec les seuls actes baptêmes, voir de sépultures. Cependant, même si les parrains et marraines sont généralement les grands-parents et les oncles et tantes des baptisés, ce n'est pas toujours le cas, il faut donc se méfier de conclusions hâtives.

 

Dans d'autres cas, ce sont des actes de mariage non filiatifs qui ralentissent la progression.

 

Cependant, rien n'est jamais perdu.

 

Je viens de créer la catégorie "Filiations - Preuves" qui me permettra de partager certains cas plus ou moins difficiles de ma généalogie, en détaillant mon raisonnement pour déterminer certaines filiations.

 

Je vais commencer par l'ascendance de Jeanne MORICE, épouse de Jacques JOUET.

 

En 2002, un généalogiste m'interrogeait sur mes indices m'ayant permi de déterminer les parents de cette dernière. Je ai seulement pu lui répondre que j'avais indiqué qu'elle était fille de Julien MORICE et Marie BESNARD en me basant sur les arbres GeneaNet de l'époque.

Sans preuves réelles de la filiation, j'avais donc retiré les parents de Jeanne MORICE. La dupplication des données fait qu'à ce jour 17 arbres GeneaNet indiquent toujours que Julien MORICE et Marie BESNARD sont les parents de Jeanne.

 

Je profite donc de ce billet pour vous inciter à noter vos sources dans vos arbres. Sur le moment, on peut se dire que c'est inutile ... mais lorsque l'on revient sur une branche 1 an, 2 ans ou 10 ans plus tard, on ne sait plus alors qu'il est important de pouvoir savoir l'origine de nos données.  Le cas échéant, vous saurez donc vers qui vous tourner pour vous expliquer une filiation ;-)

 

Le mariage de Jacques JOUET et Jeanne MORICE est introuvable ... cependant, des recherches récentes m'ont permis de retrouver les parents (ou tout du moins le père) de Jeanne MORICE en particulier grâce aux relevés du Cercle de Recherches Généalogiques du Perche-Gouët auquel j'adhère depuis 8 ans. Un grand merci à tous les bénévoles.

 

J'ai commencé par étudié les baptêmes et mariage des enfants de ce couple .

 

Leurs 3 premiers enfants sont baptisés à Conflans-sur-Anille. Françoise en 1665 (vue 184), Marie en 1666 (vue 188) et Jacques en 1669 (vue 242).

 

Pour chaque baptême, il y a un parrain ou une marraine de la famille MORICE :

 

- pour Françoise : Françoise JOUET (A mon avis, il faut comprendre "Françoise JOUET" comme un raccourci de "Françoise MORICE épouse de Jean JOUET")

- pour Marie : René MORICE

- pour Jacques : Laurent MORICE

 

Françoise, René et Laurent MORICE sont tous 3 dits de la paroisse de Saint-Martin de Sargé-sur-Braye ce qui oriente nos recherches.

 

René et Laurent MORICE sont tous deux cités comme oncles au mariage de Jacques JOUET fils en 1695 à Rahay (vue 11). Quand à Jean JOUET, il est cité comme "oncle maternel à cause de sa femme" au mariage de Françoise JOUET en 1689 à Rahay (vue 71).

 

 

Jeanne MORICE est donc soeur de Laurent MORICE, René MORICE et d'une demoiselle MORICE mariée à Jean JOUET. Comme l'indiquait les baptêmes où ils sont cités, ils sont de Sargé-sur-Braye.

 

On y retrouve en effet :

 

- le mariage de René MORICE en 1676 ... où Laurent est cité comme frère

 

- le mariage de Laurent MORICE en 1681 ... où Jean JOUET est cité comme beau-frère, ainsi que Julien BAS. cité comme beau-frère et de Vendôme.

 

Ils sont tous 2 dits fils de René MORICE et Françoise BODINEAU.

 

- on y trouve pas le mariage JOUET x MORICE par contre on apprend le prénom de la demoiselle (Françoise) par le baptême de 2 enfants de ce couple, toujours à Sargé (Saint-Martin) en 1668 et 1670 où le parrain du 1er est Laurent MORICE et la marraine du 2nd est "notre" Jeanne MORICE, femme de Jacques JOUET de Rahay.

 

Quant à l'autre beau-frère, Julien BAS ... on le retrouve d'abord à Baillou où il se marie en 1659 avec Julienne MORICE et où ils ont des enfants jusqu'en 1671 ... puis à Vendôme où les derniers enfants naissent et se marient (voir l'Etat-Civil de Vendôme en Ligne).

A son mariage, Julienne MORICE est dite de Sargé-sur-Braye et fille de René MORICE et de Renée GARANNE.

 

A son décès en 1705 à Vendôme Julienne MORICE est dite âgée de 66 ans ... donc née vers 1639.

 

 

Pour conclure :

 

René MORICE semble donc avoir épousé Renée GARANNE dont Julienne, née vers 1639.

 

Il se remarie ensuite en 1643 à Epuisay avec Françoise BODINEAU, dont Laurent et René.

 

Quant aux 2 soeurs Jeanne et Françoise, reste à déterminer de quelle union elles sont nées.

 

Compte tenu de son prénom, on peut supposer que Françoise  est fille de Françoise.
Quant à Jeanne, sa fille ainée a pour prénom Françoise ... mais ce n'est pas un indice suffisant.

 

 

Il restera à trouver les baptêmes des enfants des 2 couples pour affirmer le nom de la mère de chacune d'elle.

 


Merci de me dire ce que vous en pensez.

 

Nicolas

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cocojobo
commenter cet article

commentaires

MONIQUE 06/04/2011 13:45



Pas de connaissance dans ce domaine, juste un petit coucou suite à la rencontre de samedi, bonne recherche, Monique


 



cocojobo 26/05/2011 19:15



Merci pour ton passage.
Amitiés,


Nicolas



lylytop 05/04/2011 13:19



intéressant la généalogie, mais je crois qu'il faut beaucoup de connaissance pour faire les recherches, en savant pour mon cas du côté a ma maman il faudrai se diriger vers l'angleterre enfin
c'est toujours ce que l'on m'a dit


amitiés et a bientôt


lylytop de Normandie



cocojobo 20/08/2011 10:29



Bonjour Lylytop,


J'ai commencé la généalogie à 15 ans, sans grande connaissance ... au début, les actes sont plutôt détaillés, donc c'est assez facile.


Plus on remonte dans le temps, plus cela peut s'avérer difficile, mais on acquiert des techniques de recherches au fur et à mesure pour contrer les
obstacles.
Amitiés,


Nicolas