Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 10:00

Les registres paroissiaux (contrairement à l'Etat-Civil) n'indiquent pas toujours les lieux-dits de domicile de nos ancêtres.

 

La recherche des baux (ou des actes de vente dans le cas de propriétaires) dans les minutes notariales permet d'en savoir plus sur les domiciles de nos ancêtres. En effet, ils pouvaient donc déménager tous les 3, 6 ou 9 ans (en général) en fonction de la durée de leurs baux (bail).

 

Mon grand-père maternel est né à "La Hézardière" à Conflans-sur-Anille (72). Ses parents étaient cultivateurs et locataires.

 

Le site http://www.geoportail.fr/ permet de regarder les lieux-dits de nos ancêtres via les cartes IGN ou la vue aérienne, voir de faire un mélange des 2 images :

L'Hôpital de Saint-Calais était propriétaire de La Hézardière et l'a mise en vente en 1951, date à laquelle mon grand-père et ses frère et soeur ont acheté conjointement la ferme.

 

De mémoire familiale, mon grand-père me disait que ses ancêtres y habitaient depuis 500 ans. D'ailleurs, Louis CHERON, dans sa monographie sur Conflans-sur-Anille (1976), indiquait : "Dans la commune, plusieurs fermes, qui appartenaient à l'hospice de Saint-Calais, sont occupées depuis plusieurs siècles par les descendants des mêmes familles : ainsi la Perrerie et l'Hizardière (sic)".

La recherche des baux m'a permis de confirmer au moins 2 siècles d'occupation de La Hézardière par les ancêtres maternels de mon grand-père. Voici quelques uns des baux retrouvés :

Bail du 01/10/1896 (Mre Louis René GERVAISEAUX, Notaire à Saint-Calais) au profit de Mr Henri BEAUNEE pour 16 ans à compter du 01/11/1897.

Bail du 14/03/1833 (Mre Jérôme QUANTIN, Notaire à Saint-Calais) au profit de François BEAUNEE et Louise VIVET, sa femme, pour 4 ou 8 ans à compter du 01/11/1833.

BAil du 26/10/1789 (Mre TIRONNEAU, Notaire à Saint-Calais) au profit de René BEAUNEE et Louise PERIGOIS, sa femme, pour 3 ou 6 ans.

Bail du 19/06/1751 (Mre TIRONNEAU, Notaire à Saint-Calais) au profit de Louis BEAUNEZ et Anne MARGA, sa femme, pour 6 ou 9 ans à compter du 01/11/1751.

Les actes de vente sont aussi très intéressants car ils permettent de connaître les propriétaires précédents. D'acte en acte, il est possible de reconstituer l'histoire de la maison.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Coco Jobo - dans Généalogie
commenter cet article

commentaires

SOULARD Nicolas 15/09/2014 20:36

Pour information, j'ai retrouvé un ancêtre - René PERROTIN - qui en 1589 est dit "Hesardière" dans un acte sur Saint-Calais.