Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2006 3 01 /11 /novembre /2006 18:02

En général, les actes de décès sont peu laconiques surtout plus on avance dans le temps.

Parfois, l'époux / l'épouse ainsi que les enfants du défunt ne sont même pas mentionnés, alors que d'autres actes donnent l'origine géographique. Cela dépend vraiment du curé qui rédigeait les actes.

Comme le montre la sélection suivante, certains actes de décès nous donne parfois les circonstances du décès de nos ancêtres :

Adrien BARAULT (mon sosa n° 6704) – Rahay (72) :

« Le dix huitiesme jour de mas mil six cent cianquante & neuf fut en l’église Inhumé le corps de deffunt Adrien Barault de cette paroisse decedé auf bourg de Baillou pour dy (?) coup de pistollet. »

Emmanuel COCHEREL (fils de mes sosa n° 5502 – 5503) – Villepreux (78) :

« Le 12ème Decembre 1648 fut inhumé dans l’Eglise après avoir esté tué d’un coup de fusil par un nommé Me Pierre Charruau Chevau Léger de sa Maiesté dans l’Hostellerie ou pant pour enseigne les trois Malllliets le Corps de Esmanuel Cocherel agé de vingt trois ans ou environt fils de Me Silvestre Cocherel Officier de sa Reyne. »

Anne COUDRAY (sosa n° 421 et 429) – Saint-Calais (72) :

« Aujourd’huy premier vendémiaire de l’an sept de la République francaise une et indivisible en la salle publique de la maison commune de Saint-Calais devant nous agent municipal de la ditte commune dix heures du matin est comparu Louis Le Roux Bordager en cette commune âgé de trente quatre ans lequel a déclaré que Anne Coudray fille de defunte Gilles Coudray et de Marie Herissé ses pere et mere, veuve de François Coupeau, décédé il y a trois mois en cette commune, était décédée selon toute apparance subitement, qu’il l’avait trouvé morte hier et qu’il en a fait son rapport au juge de Paix ainsi que le constate son Procès Verbal du Jour d’hier, la ditte Anne Coudray agée de soixante un an natif de Sargé département de Loir-et-Cher … ».

Jean GERBRON (sosa n° 5940) - Vancé (72) :

« Le sixie(me) jour d’octobre 1662 Jean Gerbron estant tombé d’un chastaignier mourut environ neuf heures du matin. Son corps a esté Inhumé le lendemain devant la grande porte de l’Eglise. »

Jean Martin GRASTEAU (sosa n° 60) – Conflans-sur-Anille (72) :

« L’an mil neuf cent dix sept le quatorze avril six heures du soir Grasteau Jean né à Conflans le premier janvier mil huit cent quarante sept, journalier, fils de Jean Grasteau et de Madeleine Percheron, tous deux décédés, époux de George Clémentine Rosalie domicilié à Conflans, a été trouvé mort dans le chemin de Guérichard en Conflans. … »

Louise GUITON (sosa n° 673) – Authon-du-Perche (28) :

« Le quinze janvier mil sept cent soixante sept par nous Curé d’Authon assisté de Mre Augustin Chapelain Vicaire de cette paroisse, soussignés a été inhumé au cimetière de céans le corps de défunte Louise Guitton Vivante Veuve de feu Me Jacques Deniau, marchand, laquelle est décédée d’hier âgée d’environ quatre vingt un ans après une maladie d’environ dix sept ans, pendant laquelle elle a donné des preuves d’une patience vraiment chrétienne … ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Coco Jobo - dans Généalogie
commenter cet article

commentaires

Jean-Noël Mayet 02/08/2007 00:02

Bonjour,J'ai découvert par hasard votre blog en surfant d'un site généalogique à un autre...Effectivement sous l'Ancien Régime, il arrive que soit faite mention mention des circostances de la mort. Cela s'explique par le croit canon : le prêtre qui n'avait pas administré les derniers Sacrements à un de ses paroissiens commettait une lourde faute sauf s'il pouvait justifier de circonstances qui l'en avaient empéché. Une mort subite était évidemment un motif valable. Mais j'ai aussi rencontré d'autres cas : par exemple velui d'un homme atteint d'un cancer à la bouche qui l'avait empéché de recevoir le Saint sacrement. Détail frappant : c'était le propre curé de la paroisse !

yasmina 11/11/2006 11:20

Très intéressant cet article sur les actes de décès. Il est vrai que la plupart du temps nous n'avons aucune indication sur les circonstances du décès de nos ancêtres. Là dans le cas présent, c'est une mine d'or que tu possèdes. Dans les actes que je détiens, un seul comporte des détails : une jeune fille à peine âgée de treize ans retrouvée morte le long d'un chemin....
Yasmina