Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2007 3 15 /08 /août /2007 11:00
Certains de nos ancêtres avaient des surnoms et je trouve qu'il est assez touchant de les retrouver dans les registres.

Bien sûr, bon nombre de nos ancêtres sont surnommés "L'aisné", "Le Cadet", "Junior" ou "Le Jeune" pour être différenciés de leur père, frère ou autres homonymes.

Mais parfois, le surnom est plus élaboré. En voici quelques exemples retrouvés dans les registres dont la plupart sont mes ancêtres.


Les surnoms peuvent avoir différentes origines. 


- le prénom de leurs pères :

* François ANQUETIF dit "Germain" (1678-1729), fils de Germain ANQUETIF
* Marie-Denise MARTIN parfois dite "MARTIN-DANIEL" ou "DANIELLE" (1678-1729), fille de Daniel MARTIN


- le domicile :

* Samson JOUBART et son épouse, Magdelene AURIAU
, sont dit respectivement "Corbillon" et "la Corbillonne".
* Jacques GENDRON dit "de Salvert" (1632-1716)
* Jean GERBRON dit "Hardoinière" (~1630-1662)
* Jean OLIVIER alias "de la Tacarière" (1587-1627)
* Guillemette COCHEREL dite "Madame du Verger" (1627-1713), épouse de Jean GERVAIS, Sieur du Verger.


- leur région d'origine :

* Geoffroy GILBERT dit "Champagne" (1632-1719), né dans les Ardennes et installé en Sarthe.


D'autres surnoms me sont plus hermétiques, mais je vous les cite tout de même :

* Annel CHAMPION dit "La Fleur" (1615-1679)
* Simon COUDRAY dit "La Jeunesse" (~1635->1696)
* René GICQUEL dit "Desclayes" (< 1640-<1683)
* Jacques GUEDES dit "Perroquet" (????->1633)
* Jacques BOUTELOUP dit "Va-de-Bon-Coeur" (1776-1841)


J'ai trouvé aussi plusieurs enfants nés à Paris et abandonnés avait un surnom :"CERISE dit Latouche", "ROMAIN dit Dubois", . . . Y a t-il une explication ?


N'hésitez pas à me mettre des commentaires sur cet article avec les surnoms que vous avez retrouvés . . . et éventuellement, l'origine de ce surnom si vous la connaissez.


Certains surnoms se perpétuent : Voir les articles de Leblayeul (ICI) et de Francogène (ICI).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mme R. 04/03/2008 14:51

Quelques trouvailles: - sur deux générations, au début du XIX°, dans un village aux environs de Poitiers, village où il y avait plusieurs foyers ROUX, un jeune ROUX  a été surnommé "Neveu". Mais sur une liste de recensement militaire  le dernier "Neveu" est devenu "Neuf heures"!- aux environs de Chinon, début XIX°aussi, un "La Gloire"; mais sur un autre acte il est appelé "Magloire", qui est, comme vous le savez sans doute, un prénom: où se situe la confusion? Je n'ai pas encore regardé les actes de catholicité pour voir ce qu'il en était des prénoms de baptême. - dans la Sarthe, à Chahaignes, milieu XVIII°, un Mathurin est surnommé "Ducousteau", ce que je prendrais pour " du côteau", en supposant que cela désignait le lieu où il habitait - son frère Jacques a le même surnom  

cocojobo 04/03/2008 16:42

Merci pour votre message.Pour information, non loin de Chahaignes sur un rayon de 10 km, il y a un lieu dit "Les Côteaux" à Vouvray-sur-Loir. Peut-être un lien avec votre Mathurin. En tout cas, les côteaux se n'est pas ce qu'il manque dans cette région sarthoise connue pour le vin Le Jasnière.Nicolas

olivier 29/09/2007 10:36

perso mon dernier "ancètre à surnom" recontré était un riche laboureur de Champagne vivant au début du XVIIeme siècle et qui devait se donner des airs d'importance et se trouvait pour cette raison "raillé" avec ironie par les autres villageois (enfin c'est ma petite explication...)il s'agit du sieur antoine Debrienne dit "l'archidiacre"...

Pierre-Vincent CORNILLON 26/08/2007 11:10

Salut Nicolas,Les noms, prénoms et/ou surnoms des enfants abandonnés venaient très souvent de petits objets hétéroclites ou de signes distinctifs que la mère prenait le soin de laisser sur l'enfant lorsqu'elle l'abandonnait. Il me semble que les cartes à jouer étaient très utilisées dans ce cas.Je me souviens avoir lu dans un livre de Beaucarnot une anecdote d'un enfant abandonné auquel les autorités de l'époque ont donné le nom de "TXL", tout simplement car ces lettres étaient cousues sur ses langes. (idem pour X, JXXX, LD...)Il y a même eu un "FTN", initiales de "Fut Trouvé Nu".Pas facile à porter, de nos jours...!@+PeaveyToujours à la recherche de tes Besson au fait ?

JeanLuc 25/08/2007 19:10

Coudray Valinière cela ressemble à des lieux dits ! en cherchant sur google, j'ai trouvé cette page ou il y a les 2 noms dans la même page mais plutôt vers la Bretagne: http://millerx.free.fr/44/nord.php

monique 25/08/2007 10:23

merci pour l'info, je nai pas trouvé de lieu-dit "valinière" dans le coin de Coulonges les sablons mais Louis Coudray venait peut-être d'Eure-et-Loir. A creuser !